Archives d’auteur : Maxime Labelle TS

Mise en ligne du Manuel de référence LSJPA

Après plusieurs années de travaux menés notamment par l’ancienne Association des centres jeunesse du Québec, ainsi que plusieurs partenaires du réseau, la nouvelle version du Manuel de référence sur l’application de la LSJPA est maintenant disponible !

Cet ouvrage, qui traite de nombreux aspects relatifs à l’application de la loi au Québec, a été mis a jour suite à l’entrée en vigueur de la Loi sur la sécurité des rues et des communautés, en octobre 2012. L’occasion était toute désignée pour mettre à jour les connaissances cliniques ainsi que les pratiques d’intervention qui ont cours dans les établissements du Québec.

Vous trouverez le manuel de référence dans notre section Liens utiles de notre blogue, ou en cliquant ici.

Documentaire inédit sur l’intervention auprès des jeunes contrevenants au Québec

Justice_SignatureCourriel_EP3_JC_

Le lundi 14 mars 2016 aura lieu la diffusion sur les ondes de Télé-Québec, du troisième volet du documentaire Justice, qui portera sur les jeunes contrevenants au Québec. Le public aura l’occasion de mieux comprendre la philosophie d’intervention, par une incursion inédite au centre de réadaptation Cité-des-Prairies, à Montréal. L’équipe de Picbois Productions fut accueillie par deux équipes d’éducateurs en garde ouverte, ainsi que les adolescents qui y étaient hébergés, pendant une période de six mois. Le documentaire viendra donc présenter un milieu d’intervention peu connu du grand public, à travers le regard d’intervenants et jeunes contrevenants.

Le documentaire Justice – Jeunes contrevenants s’inscrit dans le cadre de la diffusion d’une série de documentaire portant tous sur un volet de la justice. La première partie de la série, intitulée Justice – Victimes d’actes criminels, présentera le témoignage de personnes victimes qui tentent de reprendre du pouvoir sur leur vie, ainsi que sur la justice réparatrice au Québec. Le deuxième voletJustice – Ex-détenus, se penchera plutôt sur les défis de la réinsertion des ex-détenus.

La série documentaire sera présentée sur les ondes de Télé-Québec aux dates suivantes:

Justice – Victimes d’actes criminels

Lundi 29 février 2016 à 21h

Justice – Ex-détenus

Lundi 7 mars 2016 à 21h

Justice – Jeunes contrevenants

Lundi 14 mars 2016 à 21h

Rediffusions: Mardi minuit, mercredi 13h, jeudi 23h et dimanche 15h.

Cliquez sur le titre de l’épisode pour accéder à la bande-annonce !

Conduites à risque chez les jeunes contrevenants

Les adolescents contrevenants affiliés à un gang de rue adopteraient, en moyenne, davantage de conduites à risque que les jeunes contrevenants en général. C’est du moins ce qu’une étude, menée par  Catherine Pineau-Villeneuve, Catherine Laurier, Chantal Fredette et Jean-Pierre Guay, vient démontrer. Cette étude fut menée auprès de 206 jeunes contrevenants âgés entre 14 et 25 ans, pris en charge soit par la Direction générale des services correctionnels, soit par le Directeur provincial au sein des Centres jeunesse. Les participants à cette recherche ont été recrutés aux centres de détention de Saint-Jérôme et de Montréal, ainsi que dans les Centres jeunesse de Laval, Montréal, Lanaudière et Laurentides.

Publiée dans la revue scientifique Drogues | Santé | Société, en juin 2015, l’étude comparative cible quatre sphères comportementales jugées à risque, soit la délinquance, la consommation de drogues et alcool, les conduites sexuelles ainsi que les comportements routiers.   Pour chacune de ces sphères, l’occurrence, la fréquence et/ou la chronicité de ces comportements étaient mesurés à l’aide de divers outils et questionnaires. À titre d’exemple, la sphère délinquance venait mesurer notamment  la fréquence ou la chronicité de comportements tels que la fréquentation de pairs déviants, le fait de porter une arme, alors que la sphère conduites sexuelles comprenait des questions sur le port du condom, les relations sexuelles avec des partenaires inconnus ou encore avec des partenaires multiples. D’autres outils, dont le questionnaire Appartenance aux gangs de rue autorévélée, adapté du questionnaire Gang Involvement Scale ( Spergel, Wa et Sosa, 2005), ont été utilisés auprès des participants afin d’évaluer et comparer les deux groupes, soit les jeunes contrevenants et les jeunes contrevenants affiliés à un gang.

L’étude a permis notamment de révéler des prévalences très élevées de comportements à risques chez l’ensemble des contrevenants, qu’ils soient affiliés à un gang de rue ou non. Toutefois, l’affiliation à un gang tendrait à faire augmenter les comportements à risques.

En résumé, l’étude apporte un éclairage certain sur le mode de vie des jeunes contrevenants, notamment ceux affiliés à un gang de rue.

Pour en connaître plus sur cette étude, consultez l’article en cliquant ici.

Dernier rappel: Journée des juristes LSJPA 2015

Nous tenons à vous rappeler que vous avez jusqu’au mardi 3 novembre 2015 à 15h pour vous inscrire à la Journée des juristes LSJPA, qui se tiendra le vendredi 6 novembre 2015.

Pour de plus amples informations, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous.

http://cedtc.cjm-iu.qc.ca/Pages/JourneejuristesLSJPA2015.aspx

 

La place des victimes: deux événements traitent de la question !

Au cours des prochains jours, deux événements traiteront de la place des victimes, notamment dans le système de justice pour les adolescents. Le 14 octobre 2015 se tiendra l’événement Forum de discussion, organisé par l’Association québécoise Plaidoyer-victimes.  Cet événement vise à échanger, avec des acteurs du milieu, autour du thème Les victimes dans le système de justice pénale pour les adolescents: Peuvent-elles vraiment exercer leurs droits et recours ? L’événement sera suivi du lancement d’un nouveau guide  à l’attention des victimes, intitulé Votre parcours dans le système de justice: Quand le contrevenant est un adolescent. Cet événement aura lieu à la Maison du développement durable – Salle Ste-Catherine ( 50, rue Ste-Catherine Ouest, Montréal). Vous trouverez tous les détails de l’événement en cliquant sur le lien ci-dessous.

http://www.aqpv.ca/index.php/56-demo/nouvelles-de-l-aqpv/232-les-victimes-et-le-systeme-de-justice-penale-pour-les-adolescents-forum-de-discussion-et-lancement-d-un-nouveau-guide

Aussi, les 16 et 17 novembre 2015 aura lieu le Symposium national sur la justice réparatrice. Cet événement d’envergure, qui se tiendra à l’hôtel Delta de Québec, regroupe des cliniciens, chercheurs, partenaires nationaux et internationaux, tous intéressés par la question. Au programme, plus d’une dizaine de conférenciers viendront présenter des ateliers. Tous les détails de l’événement sont disponibles en cliquant ci-dessous.

http://snjr-nrjs2015.ca/

Des nouvelles de l’application mobile LSJPA : La trousse !

Au cours de l’été, nous avons lancé une première expérimentation d’un prototype de l’application mobile LSJPA : La trousse. Des intervenants, gestionnaires, avocats et stagiaires de partout à travers la province ont eu l’occasion de parcourir l’outil et de partager leurs commentaires sur divers aspects, tant sur la fonctionnalité que sur les contenus potentiels d’un tel outil. L’ensemble de ces commentaires seront pris en compte dans la suite du développement de l’application.

Rappelons que LSJPA : La trousse sera un outil de soutien à l’intervention visant notamment les nouveaux intervenants qui doivent appliquer la LSJPA et ce, dans l’ensemble de la province. L’outil fournira à son utilisateur des informations d’ordre clinique et légal sur différents aspects de la loi, en passant par les mesures extrajudiciaires jusqu’au placement et surveillance. On pourra y retrouver du contenu concis ainsi que des liens menant à des documents de référence plus étoffés visant les apprentissages de l’utilisateur. Des schémas explicatifs, des vidéos et autres moyens technologiques seront mis à profit pour fournir à l’utilisateur une expérience de navigation variée et complète.

L’équipe de soutien à la pratique souhaite remercier tous ceux et celles qui ont pris le temps de nous faire part de leurs commentaires, toujours très appréciés.

Nous vous invitons à suivre nos actualités pour en savoir plus sur le développement de LSJPA : La trousse !

Gangs de rue et stress post-traumatique (suite)

Pour faire suite à notre article publié hier, voici un bulletin synthèse traitant de la recherche menée par Catherine Laurier, Ph. D, sur les caractéristiques des jeunes contrevenants associés aux gangs de rue. Produit par Michèle Robitaille, Ph. D, du Centre de recherche Jeunes en difficulté, ce bulletin résume quelques-uns des éléments forts de la recherche, en plus de proposer des pistes d’action. Nous vous invitons à consulter le lien ci-dessous.

Bulletin Synthèse Gang de rue

LSJPA: Le blogue fait des petits !

L’équipe de soutien à la pratique en LSJPA a développé un outil complémentaire à LSJPA : Le blogue. Il s’agit de LSJPA : La trousse, un outil novateur offrant un soutien aux nouveaux intervenants devant appliquer la LSJPA. S’inspirant des meilleurs pratiques issues notamment du manuel de référence LSJPA et utilisant les nouvelles technologies numériques, cette application mobile sera accessible autant par téléphone intelligent, tablette que par ordinateur.

LSJPA : La trousse a été développée  selon la méthodologie Living Lab et en partenariat avec des intervenants, chefs de service, stagiaires, avocats et cliniciens expérimentés provenant de quatre centres jeunesse et un OJA. Nous tenons à remercier l’ensemble de ces collaborateurs qui ont participés à la création de cet outil afin qu’il réponde le mieux possible aux besoins des intervenants LSJPA.

Une démonstration du prototype de LSJPA : La trousse sera présentée lors du XIe séminaire Gangs et Délinquance le 3 juin 2015.

Suivez nos actualités  pour connaître les dernières nouvelles concernant LSJPA: La trousse !

Délinquance et maltraitance : résultats préliminaires d’une vaste étude sur les adolescents contrevenants du Québec et d’Ontario

Au cours des dernières semaines, de nouveaux résultats préliminaires d’un projet pilote mené par le Centre jeunesse de Québec – Institut universitaire ont été publiés.

Cette vaste étude, dirigée par monsieur Marc Alain, professeur à l’UQTR, portait essentiellement sur les trajectoires des jeunes ayant reçu des services en vertu de la LSJPA, tant au Québec qu’en Ontario.

L’article publié par le Centre de recherche JEFAR révèle des résultats forts intéressants concernant les adolescents contrevenants des différentes régions administratives du Québec. Dans cette étude, l’une des visées était d’expérimenter une méthode pour étudier les divers profils de délinquance émergents dans les établissements responsables depuis l’entrée en vigueur de la LSJPA en 2003.

À partir des données extraites du système Projet Intégration Jeunesse (PIJ), des analyses ont été réalisées en ce qui a trait notamment à la nature et le nombre de délits commis par les adolescents, en regroupant par catégories les délits contre les biens, contre la personne et des délits relatifs aux drogues. Deux autres catégories ont été établies, Multi moyen et Multi sévère, celles-ci regroupant la présence d’adolescents ayant commis des délits multiples.

L’étude révèle entre autres que pour 44% des adolescents du CJQ-IU qui font l’objet d’une mesure judiciaire en vertu de la LSJPA, au moins un signalement en vertu de la Loi sur la protection de la jeunesse a aussi été enregistré. De plus, des différences significatives ont été observées entre les différentes catégories de délits répertoriés, ce qui semble appuyer l’hypothèse que des liens soient observables entre la délinquance et la maltraitance. Les adolescents ayant commis des délits dans la catégorie Multi sévère représente la plus forte proportion de jeunes ayant été susceptible de vivre des situations de maltraitance.

Pour en connaître davantage sur cette étude, consultez le site web du Centre de recherche JEFAR 

Ensemble pour prévenir la criminalité : portrait d’un partenariat à Trois-Rivières

Dans le cadre d’une subvention octroyée par le Centre national de prévention du crime (CNPC), l’organisme de justice alternative (OJA) Aux Trois Pivots, situé à Trois-Rivières, a développé un projet de prévention de la criminalité.

Après une analyse rigoureuse des besoins observés à la suite de l’application d’un modèle de développement social communautaire appelé « Communities That Care « , l’OJA ainsi que ses nombreux partenaires de la communauté ont uni leurs forces afin d’offrir à la population de deux secteurs de la ville le Programme de renforcement des familles.

Ce programme prometteur vise à diminuer les facteurs de risque et augmenter les facteurs de protection liés à la criminalité chez les jeunes et les familles. Le programme consiste à regrouper des familles (adolescent(e)s et parents) sur une base volontaire, en abordant diverses thématiques, tout en poursuivant l’objectif de renforcer l’attachement, la communication au sein de la famille, ainsi que les normes et règles édictées par la famille. Sous forme d’échanges, les adolescents entre eux partagent leurs idées, leurs visions et leurs désirs sur les thèmes proposés, notamment la gestion de conflit, la pression des pairs et l’expression de soi au sein de la famille. Les parents aussi échangent sur des thèmes, souvent propres aux défis qu’ils rencontrent dans l’éducation et l’encadrement de leurs adolescents. Au terme de chacun des ateliers, les deux groupes sont réunis pour échanger en famille.

Le succès d’une telle initiative repose sur un ensemble de partenaires soucieux du bien-être de leur communauté: CSSS de Trois-Rivières, Office municipal d’habitation de Trois-Rivières, Sûreté municipale de Trois-Rivières, École des Pionniers, Centre jeunesse Mauricie – Centre-du-Québec, Maison l’Entr’Amis, Maison des jeunes Action-Jeunesse et le Centre de loisirs Multi-Plus.

De plus, le suivi et l’évaluation du programme sont assurés par madame Sylvie Hamel, chercheure à l’Université du Québec à Trois-Rivières.