Dérogation professionnelle et évaluation du risque:un bon ménage?

Un récent article paru au mois de juin 2013 dans la revue Criminal Justice and Behavior nous renseigne sur l’exercice clinique qu’on appelle dérogation professionnelle dans le cadre d’une évaluation du risque de récidive supportée par un instrument de type actuariel. La dérogation professionnelle consiste à considérer d’autres éléments, que ceux évalués dans l’instrument de type actuariel, pour décider du niveau d’encadrement qui sera offert à un contrevenant.

L’article, intitulé Practitioner Compliance with Risk/Needs Assessment Tools: A Theoritical and Empirical Assessment, s’intéresse à la pratique des cliniciens dans leur utilisation des instruments de type actuariel. Ces instruments visent à identifier les risques de récidive et les besoins liés aux facteurs criminogènes devant être ciblés par l’intervention auprès des contrevenants.

Les auteurs, Joel Miller (Rutgers University, New Jersey) et Carrie Maloney (Shippensburg University, New Jersey) affirment que la recherche contemporaine en criminologie reconnaît l’utilité des évaluations de type actuariel, car elles structurent le jugement clinique. Utilisés de façon conforme, les instruments de type actuariel contribuent à la réduction de la récidive (Harris et coll., 2004; Luong et Wormith, 2011). Toutefois, ces mêmes études indiquent que les effets positifs observés sont largement tributaires de la fidélité, donc de la conformité des cliniciens dans l’utilisation de ce type d’instrument. Shwalbe (2004), dans une meta-analyse sur l’évaluation du risque, suggère d’ailleurs qu’il y aurait un pattern de sous-utilisation des instruments par les cliniciens, donc de non-conformité.

Miller et Maloney présentent, dans leur article, des résultats issus d’une enquête effectuée auprès de 1087 professionnels américains utilisant des instruments de type actuariel. Ils concluent que la non-conformité peut prendre plusieurs formes, notamment dans 1) la complétion de l’instrument lui-même. Les deux autres types de non-conformité des cliniciens concernent  2) les décisions relatives au type d’encadrement, basée sur le niveau de  risque et 3)les décisions relatives aux cibles d’intervention, basée sur les besoins criminogènes.

Les analyses de Miller et Maloney démontrent que les instruments sont généralement bien complétés. En effet 49 % de leur échantillon complétait l’instrument de façon conforme. Les cliniciens prenaient toutefois des décisions trop sévères (ou plus restrictives) par rapport à ce que suggérait l’instrument quant à l’encadrement prescrit. 

Un autre groupe de cliniciens (39%) complétait lui aussi l’instrument de façon conforme. Toutefois,  ce groupe avait de pauvres résultats quant  aux décisions relatives au type d’encadrement (basée sur principe de risque) et aux décisions relatives aux cibles d’intervention.  Ces cliniciens étaient plus restrictifs en termes d’encadrement que le  prescrivait l’instrument et ils ne visaient pas des besoins criminogènes dans leur intervention.

Un dernier groupe (12%) n’utilisait pas bien l’instrument dans les trois aspects proposés par les auteurs.

L’utilisation d’instruments actuariels permet aux cliniciens d’aujourd’hui d’avoir une appréciation très juste du niveau de risque et des besoins liés aux facteurs criminogènes, deux composantes essentielles dans la détermination du type de traitement offert à un contrevenant.  Comme le constatent les auteurs, il semble que du travail demeure à faire auprès des communautés cliniques afin d’animer ces instruments  la pratique quotidienne.

Au Québec l’instrument du type actuariel qui est utilisé pour évaluer les adolescents contrevenants s’appelle Inventaire des risques et des besoins liés aux acteurs criminogènes (IRBC). Il est utilisé dans quelques-uns des Centres jeunesse du Québec.

Publié le 20 novembre 2013, dans Actualités, Recherche, et marqué . Mettre ce permalien en signet. Laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s